Enseigner les querelles en sciences humaines et sociales

Quand je suis arrivé à l’université de Varsovie, en octobre 2017, après avoir soutenu ma thèse de doctorat en France, j’y ai trouvé, au sein du Centre de Civilisation Française et d’Études Francophones qui m’accueille, un séminaire de recherche francophone en sciences humaines et sociales. Toutes les deux semaines, le jeudi soir, le séminaire accueille des chercheurs et des chercheuses de Pologne, de France et d’ailleurs, qui viennent y évoquer leurs recherches en cours, devant une petite assemblée, laquelle compte des habitués et des personnes que le sujet du jour y a attirées.

Continuer la lecture de « Enseigner les querelles en sciences humaines et sociales »

Contre-essai, contre-dissertation ?

C’est le printemps et, comme chaque année, le printemps est la saison du pollen, des pigeons en chaleur et des partiels. Les partiels, c’est inévitable, stimulent l’imagination des enseignants sur Twitter et les réactions couvrent tout le panel des émotions fortes qu’ils éveillent chez leurs correcteurs : admiration, désespoir, perplexité, enthousiasme, projets de réorientation professionnelle, méditations sur le mythe de Sisyphe et le tonneau des Danaïdes, désir d’innovation pédagogique et, bien sûr, une bonne dose de mépris de classe. Des perles de copie — tradition détestable mais, hélas, toujours bien vivante — à la célébration des étudiants, certains sous-genres reviennent d’année en année.

Continuer la lecture de « Contre-essai, contre-dissertation ? »