Contre-essai, contre-dissertation ?

C’est le printemps et, comme chaque année, le printemps est la saison du pollen, des pigeons en chaleur et des partiels. Les partiels, c’est inévitable, stimulent l’imagination des enseignants sur Twitter et les réactions couvrent tout le panel des émotions fortes qu’ils éveillent chez leurs correcteurs : admiration, désespoir, perplexité, enthousiasme, projets de réorientation professionnelle, méditations sur le mythe de Sisyphe et le tonneau des Danaïdes, désir d’innovation pédagogique et, bien sûr, une bonne dose de mépris de classe. Des perles de copie — tradition détestable mais, hélas, toujours bien vivante — à la célébration des étudiants, certains sous-genres reviennent d’année en année.

Continuer la lecture de « Contre-essai, contre-dissertation ? »