Les bourses de mobilité académique des ambassades de France

La semaine dernière, j’ai expliqué le programme d’aide à la publication de l’Institut Français, qui permet notamment de faciliter la parution d’ouvrages français traduits dans les langues des pays où le réseau culturel français est très présent. Ces aides ne sont qu’une partie du dispositif de coopération scientifique déployé par le ministère des affaires étrangères. Dans l’ensemble, ce dispositif est peu lisible, parce qu’il fait intervenir beaucoup d’acteurs différents, qui dépendent plus ou moins étroitement du ministère : l’Agence Française de Développement, l’Institut Français de Paris et son réseau d’instituts locaux, Expertise France, les ambassades de France, les centres de recherche français à l’étranger, et notamment les IFRE, Campus France, Business France, France Alumni, et j’en passe. Peu lisible aussi parce que, au même moment où certaines instances des pouvoirs publics entendent mettre en place une politique de ségrégation par le revenu pour fermer les portes des universités françaises aux étudiants venus des pays les moins favorisés, d’autres instances incitent à la mobilité internationale.

Continuer la lecture de « Les bourses de mobilité académique des ambassades de France »