Le mythe herculéen dans trois séries américaines : Supernatural, Buffy the Vampire Slayer et The X-Files

2. Trois séries américaines : présentation et analyse

Avant d’examiner successivement les trois séries télévisées, il faut leur remarquer quelques parentés. Certaines de ces parentés ont été brièvement évoquées par Stacey Abbott : Buffy et X-Files seraient deux séries fondatrices d’un nouveau genre télévisuel entre horreur et fantastique, qui a tracé la route pour Supernatural. La bibliographie académique sur Buffy, la plus étendue des trois de notre corpus, mentionne encore en diverses occasions X-Files qui, à la même époque que Buffy, partage un bestiaire parfois voisin.[7] Pour résumer à grands traits, disons que nous avons affaire à trois séries américaines (très) populaires, mettant en scène des héros aux prises avec des monstres fantastiques.

Il serait d’usage d’envisager ces séries dans un ordre chronologique, dans la mesure où Supernatural semble être la conséquence culturelle de Buffy et de X-Files (entre autres), mais puisque notre propos est un problème de structure et non d’histoire, il semble plus profitable de traiter les manifestations du mythe selon leur plus ou moins grande conformité au texte le plus ancien. J’examinerai donc dans un premier temps Supernatural, puis Buffy et enfin The X-Files.

François-Ronan Dubois

Chercheur à l'Université de Varsovie, agrégé et certifié de lettres modernes, docteur en lettres & arts de l'Université Grenoble-Alpes. Spécialiste de l'histoire intellectuelle en Europe à l'époque moderne (1600-1800) et de la culture audiovisuelle de grande diffusion à l'époque contemporaine (1960-2018).

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter


Une réponse sur “Le mythe herculéen dans trois séries américaines : Supernatural, Buffy the Vampire Slayer et The X-Files”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.