Bourses pour des séjours de chercheurs polonais en France

En avril dernier, j’avais évoqué les bourses de mobilité académiques du gouvernement français, qui sont distribuées à travers les services culturels et universitaires de certaines ambassades de France. L’objectif de ces bourses peut varier d’une ambassade à l’autre, selon les circonstances du pays, mais elles servent en général à créer des partenariats scientifiques ou à permettre à des étudiants de master ou de doctorat de poursuivre une partie de leur formation dans une instutition académique française. L’appel pour les bourses du gouvernement français en 2020 vient d’être lancé pour la Pologne, pour ce qui est des séjours de recherche.

Les bourses de séjours de recherche s’adressent en particulier — mais non exclusivement — aux titulaires d’un doctorat, obtenu dans les 10 années précédant, qui souhaitent passer d’un à trois mois en France, entre janvier et décembre 2020, pour jeter les bases d’un projet de recherche commun. Elles s’élèvent à 1704 euros par mois. Elles concernent n’importe quel domaine de la recherche publique. La personne qui se porte candidate doit obtenir une lettre d’invitation d’un centre ou d’un laboratoire français et une lettre de recommandation d’une institution polonaise. Le dossier, qui comporte également un CV et un bref projet de recherche, en français ou en anglais, est à rendre pour le 6 novembre. L’évaluation des dossiers comporte une présentation orale, à Varsovie ou par visioconférence, devant des représentants du service de coopération scientifique français, des représentants de l’agence polonaise pour les échanges académiques et des universitaires d’institutions polonaises, en commissions disciplinaires. Je siège pour ma part régulièrement dans la commission « Arts et Humanités ».

Ces bourses sont parfois méconnues des universitaires polonais, en particulier dans les sciences humaines et sociales. Il peut être opportun pour les collègues français qui ont des collaborations régulières avec la Pologne ou souhaiteraient en établir de diriger l’attention de leurs partenaires locaux vers ce programme. Ce dernier présente d’ailleurs l’intérêt de n’exiger que des dossiers assez courts : les formalités administratives sont minimes et les chances d’obtenir les financements assez bonnes. Je suis naturellement à la disposition de celles et ceux qui souhaiteraient plus de détails sur ce programme.

François-Ronan Dubois

Chargé de partenariats et d'échanges intellectuels pour la diplomatie culturelle à l'Institut français, à Paris. Docteur en littérature française et agrégé de lettres modernes, ancien chercheur et enseignant à l'Université de Varsovie (2017-2019), l'École Nationale d'Ingénieurs de Brest en France (2015-2016) et l'Université de Grenoble-Alpes (2012-2015).

More Posts - Website

Follow Me:
Twitter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.